Das Logo des Sickingen-Gymnasiums. Dunkelblaues Quadrat mit weißem Schriftzug des Schulnamens in der linken oberen Ecke. Silhouette der Burg Nanstein im Anschnitt unten rechts.

Une histoire de Noël

Eine französische Weihnachtsgeschichte — 21.12.2019

von Sophie Hadel (Französisch - Grundkurs 13)

Cette année, à Noël, rien de différent que d’habitude.
Laura a six ans et veut juste garder les choses comme elles sont toujours. Elle aimerait aller à la foire des enfants avec ses parents, puis déballer ses cadeaux avant de donner son plat préféré - Canard et pouding au chocolat au dessert. Le premier jour de Noël, grand-mère Lisa et grand-père Helmut venaient apporter de nombreux biscuits savoureux.
Le premier jour de Noël, grand-mère Lisa et grand-père Helmut venaient apporter de nombreux biscuits savoureux.
Le deuxième jour de Noël, tout le monde se rendait chez tante Helga. Là, Laura pourrait jouer avec ses cousins et cousines. C’est comme ça chaque année jusqu'à présent. Mais cette fois, tout serait différent et cette Laura trouve terrible ! Et tout cela parce que sa mère devait encore avoir un enfant. Laura devient une grande soeur. Mais elle n'aime pas cette idée. Grand-mère Lisa dit tout le temps qu'elle doit être heureuse d'avoir une autre petite sœur avec laquelle Laura peut jouer. Mais Laura se demande simplement quoi faire avec un bébé comme ça. Ils pleurent tout le temps, ou dorment et puent parce qu'ils ont toujours des couches complètes. C'est ce que Laura a toujours dit, mais quiconque connaît Laura sait qu'elle est vraiment bouleversée. Laura a peur des changements et elle craint que ses parents ne l'aimeront plus une fois que le bébé sera là.
Peut-être qu'ils abandonnent même Laura et qu’elle doit vivre dans la rue. Tous les adultes savent que les parents ne feraient jamais une telle chose, et tous ceux qui ont des enfants sont tristes que tous les enfants soient également aimés. Laura n'était pas si claire.
En ce jour de Noël, Laura a dû se rendre à l'hôpital avec son père et sa mère parce que sa mère souffrait d'une grosse douleur abdominale. Papa a dit à Laura que sa petite sœur était née. Laura est devenue très fâchée parce qu'elle savait que ce soir, il n'y aurait aucun cadeau sous l'arbre de Noël, pas plus que le fameux pudding au chocolat de papa. Elle ne pourra pas non plus aller à l'église et ne pourra pas regarder de beaux films avec ses parents, comme d’habitude. Laura est devenue encore plus aigre que papa en lui disant que maman devrait rester à l'hôpital les prochains jours. Comment Laura va-t-elle dormir sans sa mère? Seule maman peut chanter pour Laura et lui caresser les cheveux. Cela a besoin de Laura!
Mais au lieu de profiter de la soirée et d'attendre l'enfant Jésus, elle s'assit dans la salle d'attente de l'hôpital et regarda le mur nu.
Quand son père a laissé Laura seule pour regarder Maman et que personne d'autre n'était dans le couloir, Laura a attrapé sa veste, son foulard, son bonnet et les nouveaux gants roses qu'elle avait obtenus du père Noël et est sortie en trombe. Porte d'entrée dans le froid.
Elle se dit qu'il vaudrait mieux y aller seule avant d'être abandonnée. Alors Laura a d'abord couru vers le parking de l'hôpital, puis vers la ville. Laura a regardé les gens passer le soir de Noël dans des restaurants raffinés. Elle a vu des gens bourrer leur ventre de friandises coûteuses. Elle a vu tout le monde parler et rire joyeusement. C'était un beau spectacle, pensa Laura. Mais cette vue la rendait aussi triste. Laura aimerait bien être avec maman et papa. Cependant, il était clair qu'elle ne pourrait pas revenir en arrière. Aucun moyen ! Alors elle a continué. Maintenant Laura est passée devant une église. Les cloches ont sonné, les portes se sont ouvertes et d'innombrables familles ont fait irruption hors de l’église. Vieux, jeunes, parents avec leurs enfants dans leurs bras. Ils se dirigeaient tous vers leurs maisons chaleureuses, qui sentaient le sapin et où un feu brûlait dans la cheminée. Quelle belle pensée…
Laura continue. Devant un magasin fermé, sur le trottoir, elle voit une femme. Dans le bras de la jeune femme, deux enfants sont blottis. Ils sont assis dans la neige froide, enveloppés dans une fine couverture de laine. Laura veut les aider, mais elle ne sait pas comment. Elle ne porte ni argent ni nourriture avec elle. Même si elle n’aurait pas pu le donner à la femme, car Laura se rend compte qu’elle aussi a faim.
Que devrait-elle faire ?
Normalement, ses parents s’occupent toujours de Laura.
Elle se retourne vers la femme et ses deux petits fils. Quel bonheur que Laura soit avec son père. Il la prendrait dans ses bras, lui pincerait la joue et la ferait rire. Il savait quoi faire…
Soudain, Laura sent une main sur son épaule. Elle se retourne et lève les yeux. En face d'elle se trouve son père.
Ses yeux sont complètement rouges. Laura sait qu'il pleurait. Est-ce qu'il s'inquiétait pour ça? Est-ce qu'elle manque vraiment à ses parents quand elle sera partie ?
Papa se met à genoux devant Laura et la prend très fort dans le bras. Il murmure quelque chose à l'oreille de Laura. Si calme que seule elle peut l'entendre. Elle acquiesce de la tête, met sa petite main dans sa grosse main et ils vont à leur voiture.
Il est un peu avant 20 heures quand Laura et Papa entrent dans la pièce où se trouve maman.
Maman est assise bien droite dans son lit. Elle a l'air fatiguée et épuisée, mais elle sourit sincèrement et lui montre à quel point elle est soulagée de voir Laura. Maman prend aussi Laura dans ses bras pendant un long moment, l’embrasse mille fois et dit toujours combien elle s’est inquiétée et combien elle aime Laura et que Laura ne devrait plus jamais le faire.
Laura acquiesce simplement et laisse tomber. Mais heureux et aussi soulagé. En fait, elle ne voulait pas fuir. Elle ne sait pas pourquoi elle a fait ça …
Elle remarque maintenant un petit lit de bébé à côté du lit de sa mère.
Quelque chose bouge dans le petit lit. Elle voit clairement deux petits pieds donner des coups de pied sauvages. Elle se penche dessus avec hésitation et regarde dans deux grands yeux bruns. Ce fut le moment où Laura fut autorisée à regarder pour la première fois le visage de sa petite sœur. Ce moment, pense aujourd'hui Laura, était le plus grand et le plus beau cadeau de Noël au monde !
Elle devait commencer à sourire et à jurer que le petit bébé aux grands yeux bruns et au visage légèrement ridé lui rendrait son sourire. Immédiatement, dit-elle, regardant toujours le bébé, sa sœur devrait s'appeler Maya. Maman et Papa se sont regardés, ont souri et ont immédiatement accepté.
En rétrospective, Laura a déclaré que, ce Noël, le cadeau d'une sœur aurait été le plus beau de tous les jours, et tous les Noël suivants seraient bien plus agréables que ceux de la naissance de Maya. Parce qu'à partir de ce moment, Laura n'était plus jamais seule.
Et c'était une bonne chose.

Bild "Weihnachtsmarkt" aus dem Kunstunterricht von Leonie Adam (2012, 5. Klasse